Sophie Lormeaunovembre 2018

Exposition du 26 nov au 21 déc.
Peintures

Vernissage mercredi 12/12
de 18h30 à 20h30

du
26 nov

au
21 déc

Sophie Lormeau
"A travers des portraits imaginaires et des maisons délaissées, oubliées, mémoires ancestrales qui voyagent dans nos âmes, ce qui me fascine c'est la complexité de l'être humain."

A la recherche du portrait intérieur, Sophie Lormeau compose ses peintures comme des listes imagées à la Prévert, laissant surgir librement des figures issues de l'imaginaire. Elle assemble fragments, contours, accidents, ombres, traits, tâches, mêlant symboles, souvenirs et légendes.

Ses personnages, un peu rêveurs, semblent surpris par une métamorphose, comme laissés en suspend entre deux rives opposées: mélancoliques et romantiques, lyriques et maléfiques, fantaisistes et ténébreuses. Et pourtant ils vont s'aimer, ce sont des êtres sensibles, flottants, enclins à connaître la vie heureuse, en quête de ce cher amour...

Sophie Lormeau peint des instants d'émotions poétiques et colorés de nos intimes contradictions. "Mon obsession c'est la mise à nue de nos fragilités, de nos beautés du fond de l'âme, de notre enfant intérieur."

Avec la série des Maisons déracinées, l'artiste dévoile des demeures silencieuses laissées en suspens et affublées d’un florilège de racines variées; la beauté mystérieuse de ces habitacles sont des invitations à voyager vers d’autres utopies.

Un vent d’insouciance souffle autour de ces maisons envoûtantes, telle une romance, promesse de bonheur pour toute une vie. En transcendant ces écrins à malice et autres boîtes de Pandore, Sophie Lormeau cherche à redonner des ailes à notre émerveillement. Sophie Lormeau fabrique des rêves.


TECHNIQUE

Après avoir déchiré des feuilles de papier magazine longuement choisies, Sophie Lormeau efface les promesses d'une société de consommation qui ne tient pas ses promesses. L'artiste efface partiellement ou totalement l'encre de ces feuilles de papier pour peindre, coller, créer en osmose et effervescence à partir de ce fond obtenu. L'encadrement vitrine révèle cette fragilité du papier qui n'est pas sans rappeler la fragilité de l'être humain.
Informations complémentaires : au 01 53 53 06 99 ou info@ebeaujon.org