Décembre 2016

Un retour en images et témoignages sur les différents évènements accueillis à l'Espace Beaujon en Décembre 2016.

Exposition Dessins, peintures, gravures, monotypes
Cláudia Camposs - Terres Indigènes

Du 29 nov. au 16 déc. / Vernissage le Jeudi 1er déc. à 18h30


La présentation de l’œuvre de Cláudia Camposs nous renvoie à une nouvelle «découverte» du Brésil. De plein droit, Terres Indigènes devrait être le véritable nom de ces terres tropicales où débarquèrent les premiers colonisateurs européens.
Son activité créatrice comprend plusieurs médiums: le dessin, la peinture, la gravure, le collage, l’assemblage, la photographie, l’installation, la vidéo- installation, la vidéo, la performance, la création in situ et un projet interactif.

 
Crédit : Cláudia Camposs


Le mot de Cláudia Camposs :

"En 2004, j'avais déjà exposé à l'Espace Beaujon et j'en avais gardé un bon souvenir.

L'espace de l'exposition est agréable. Il a un bon éclairage qui met la majorité des travaux exposés en valeur.

L'équipe de l'association est attentive et à l'écoute pour porter aide à l'artiste.

Au delà du travail de communication de l'espace Beaujon (site web), l'artiste exposant doit aussi organiser sa propre publicité  pour que l'exposition soit plus visitée."


Quelques commentaires laissés dans le livre d'or :

"A chaque fois de nouvelles découvertes pleines de sensibilité. Bravo."
Gunter

"C'est génial ! Continuez ! Je n'ai que 11 ans mais j'aime déjà beaucoup."

"Merci pour cette prise de conscience."
Hanna



Programmation Théâtre
Pourvu qu'il nous arrive quelque chose...
Grégory Faive
Cie Le Chat du Désert

Les 6, 8 & 9 déc. à 20h30


Qu'il peut être difficile de dire quelque chose à quelqu'un en espérant être entendu...

C'est le principe moteur sur lequel repose le plus grand nombre de représentations théâtrales et qui a nourri le désir du comédien et metteur en scène, Grégory Faive d'adapter pour la scène Le petit lexique amoureux du théâtre de Philippe Torreton (éd. Stock).

 
Crédit : Cie Le Chat du désert

Seul sur scène, Grégory Faive offre avec ce spectacle très rythmé et amusant une réflexion métatextuelle sur son travail de comédien et plus généralement sur l'univers théâtral.


Le mot de Grégory Faive :
"Merci à toute l’équipe de l’Espace Beaujon de nous avoir permis de présenter notre travail à Paris ! La salle étant tout à fait adaptée à notre spectacle, nous avons pu rencontrer un nouveau public et toucher quelques professionnels. Ceci nous laisse donc espérer que nous pourrons revenir dans la capitale. Ceci n’aurait pas été possible autrement que grâce aux conditions d’accueil que propose l’Espace Beaujon.
Au plaisir de recroiser votre route. A très bientôt et encore merci."


Quelques commentaires laissés sur Billet Réduc' :

- Excellent spectacle, à voir absolument !
Un "seul en scène" de qualité, rythmé, drôle mais aussi émouvant. Dans une diction parfaite, Grégory Faive nous parle de son métier de comédien, de sa passion pour le théâtre au travers de textes d'auteurs classiques ou contemporains, comme Racine.. ou Muriel Robin. Un grand "bravo" (en un mot et sincère ;-) à cet artiste plein de finesse et d'énergie : à voir absolument !
fred

- Y courir à tout prix !
[...] Comme dirait Pivot, je vous le rembourse si vous n'aimez pas. Mais qui n'aimerait pas voir sur scène à la fois Luchini qui passe des alexandrins à l'observation de ses semblables, Palmade qui interpelle le régisseur comme s'il était là, Sur Caubère qui incarne tout l'art dramatique à lui seul, Eric Laugerias qui jouerait même le jeu, Coluche quand son visage dans Tchao Pantin contient toute la nature humaine, ou Galabru quand il est le Jules de Marcel, Robin quand elle parle de sa solitude, Dedienne quand il enchaîne Robin, Au théâtre ce soir et la Comédie de Saint Etienne, le tout mêlant à la fois le petit lexique amoureux du théâtre de Torreton, des extraits de Lagarce, le mime de New York New York et des impro dignes du meilleur stand up ? Et n'allez pas croire que je vous dis ça parce qu'il est Grenoblois comme moi. C'est simplement parce que c'est du talent à l'état pur qui va bientôt éclater aux yeux du monde et que l'avoir vu vous fera appartenir à ceux qui l'auront découvert en premier.
Delphuce